Devis

Comment choisir ses pneus ? Les conseils de PNEU DIRECT Martinique et Guyane.

Il ne s’agit pas de changer les pneus de votre véhicule comme on changerait de vieilles pantoufles usagées. L’enjeu est bien plus important, notamment en matière de sécurité (occupants et autres usagers de la route), de durée de vie, de confort continu, et de coût global bien sûr. Pneu Direct souligne quelques critères importants à examiner.

1. Savoir lire la nomenclature des pneumatiques.





2. Les indices de charge et de vitesse des pneus auto.

L'indice de charge inscrit sur votre pneu vous informe sur la charge maximale que peut supporter votre pneu. Pour plus d'infos sur ces indices, voir le tableau suivant :



L'indice de vitesse, lui, informe sur la vitesse maximale que peut endurer votre pneu. Il est interdit de monter un indice inférieur à vos pneus d’origine. A l’inverse, vous pouvez monter un pneu possédant un indice supérieur. Veuillez vous référer au tableau suivant :




3 – L’adhérence du Pneu

L’adhérence d’un pneumatique est primordiale pour la sécurité des occupants. Ce facteur d’adhérence est aussi primordial que le changement de ses freins. Il peut varier de 1 à 10 suivant les conditions : type de pneu, sculptures, largeur, qualité de gomme et qualité du sol. Deux facteurs potentiels :
A – L’adhérence sur un sol sec :
Le pneumatique réagit beaucoup plus rapidement sur un sol sec, car rien n'interfère entre la zone de contact et le pneumatique. Plus un pneu sera large, plus la zone de contact sera forte et son facteur d’adhérence important.
B – L’adhérence sur un sol mouillé :
L’adhérence sur sol mouillé est complètement différente. L’eau intervient entre la zone de contact du pneu et le sol. Dans ce cas, le pneumatique doit être sculpté de manière à pouvoir évacuer l’eau le plus rapidement possible. Sinon, plusieurs risques sont à prévoir –aquaplaning et distance d’arrêt multipliée par 2.

4 –Quand changer ses pneus ?

Plusieurs risques si on ne change pas ses pneus à temps. L’usure d’un pneu provient de sa durée et de son type d’utilisation. Les pneumatiques sont usés lorsque les témoins d’usure sont atteints, soit à 1.6 millimètre de hauteur. Après, on n'est plus en situation de sécurité maximum. L’adhérence des pneus n’est plus la même, les distances de freinage sont plus importantes, et la dégradation du véhicule plus rapide.

5 –La pression des pneus auto.

Les fabricants automobiles classent les pneus selon le poids, la taille et la performance. Ajouté aux indices de charge et de vitesse, ces données sont déterminantes dans la sélection de pneumatiques. La pression d'air à injecter dans vos pneus est aussi donnée par le fabricant. Deux indications de pression :
=> La pression des pneus en pleine charge ou sur autoroute
=> La pression en charge normale.
La pression des pneus doit être faite à froid.
Les bouchons et valves sont à changer lors du montage de nouveaux pneus pour assurer une bonne étanchéité.
Les risques d’une mauvaise pression de vos pneus:
- Sous-gonflé, un pneu entraine une usure accélérée des bandes latérales de roulement et une augmentation de la consommation de carburant. Il peut éclater.
- Sur-gonflé, il augmentera la dégradation de la bande de roulement centrale.
- Le bon compromis est de gonfler le pneumatique à la bonne pression pour effectuer des économies et éviter tout risque pouvant nuire à votre sécurité.

6 – Les différentes typologies de pneumatiques.

- Pneus Eté : permettent de rouler toute l’année quelque soit votre zone géographique, les conditions climatiques et l’utilisation de votre véhicule.
- Pneus Hiver : avec leurs sculptures profondes et lamellées offrent une adhérence plus importante sur sol mouillé, enneigé ou verglacé.
- Pneus Toutes Saisons : compromis idéal si vous utilisez votre véhicule été comme hiver.
- Pneus RUN FLAT : pneu anti-crevaison obligatoire pour certains véhicules qui ne possèdent pas de roue de secours. Permet de rouler à 80km/h sur un maximum de 200 km après crevaison.

7 –Le tableau de correspondance des tailles Pneu / Jante.

Vous trouverez ci-dessous un tableau d’équivalence qui vous permettra de déterminer en fonction de la largeur de vos jantes (en pouces) la largeur minimale, idéale et maximale (en mm) de vos pneus. Cliquez pour agrandir.



8 – Étiquette énergie : pour les pneus aussi !

Depuis 2012, des étiquettes sur les pneus neufs vendus en Europe informent le consommateur sur les performances du pneu selon trois critères :
– économies de carburant possible (6 classes : A,B,C,E,F,G)
– adhérence sur sol mouillé (5 classes : A,B,C,E,F)
– bruit au roulement (en dB)





Pourquoi ces étiquettes ?
Objectif:
Abaisser de 20% la consommation énergétique totale de l’Union Européenne d’ici à 2020.

La notation:
La lettre A indique les produits à plus faible résistance au roulement ou ayant l’adhérence la plus importante. Pour le bruit de roulement, les valeurs sont en décibels et accompagnées d’une notation faite d’ondes noires (3 classes).
Attention : selon François Tarrain d’Auto Plus, un « pneumatique noté de 2 C n’est pas aussi médiocre qu’il n’y parait, le top actuel étant le ‘double B’ ; les ‘AA’ ne sont pas encore à l’ordre du jour ». Comment juger les écarts de notation ? :
⇒ Écart sur critère « carburant » :
Entre « B » et « C », on a une baisse ou hausse consommation entre 2,5% et 4,5% pour les voitures particulières (source : Pirelli). Selon Goodyear, le delta entre les lettres A et G équivaudrait à un surplus de 6L de la consommation moyenne.
⇒ Écart sur critère « freinage » :
Entre 2 notations, on a une baisse ou hausse de la distance de freinage d’environ 2,6 m à une vitesse de 80km/h (source : Pirelli). L’écart total entre les classes A et F est supérieur à 18 mètres ! (source : Continental).
⇒ Écart sur critère « bruit » :
En plus du nombre de décibels, le nombre d’ondes noires (1, 2 ou 3) permet en un coup d’œil de comparer 2 pneus.